Islam : La solidarité

Au nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Que la paix soit sur vous

Introduction :

Nous vivons à une époque où l’humanité a le plus grand besoin de paix, d’amitié, de fraternité et surtout de solidarité. Les guerres, les fractures sociales et les catastrophes naturelles font beaucoup de victimes. Le manque de foi fait que la solidarité entre les gens et les peuples n’est jamais au top désiré, et le désordre continu.

Les hommes sont amenés à vivre dans un monde plein de difficultés, durant leurs vies ils sont confrontés à de multiples épreuves [morales et physiques].

foual sol 4-

Même si l’individu est armé [et préparé moralement et matériellement] il ne peut faire face seul à toutes les difficultés de la vie, toute fois la nature de son caractère [qui est social ainsi que son penchant à la dépendance] rendent le développement de la notion ‘‘solidarité’’ facilement exécutable.

La solidarité est un facteur déterminant dans l’existence ou la survie d’une société. Elle est perçue tel un lien [une corde] reliant les hommes entre eux.

Dieu dit dans le Coran : « Et tenez tous [fermement] à la corde [le habl] de Dieu et ne soyez pas divisés … » (3,103)

Définition :

La solidarité est définie comme un lien unissant [ou un sentiment humanitaire] qui pousse les individus à s’entraider.

Dieu dit dans le Coran : « … Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression … » (4,2).

Les différents types de solidarité :

Solidarité entre hommes.

Solidarité entre animaux.

Solidarité entre plantes.

Solidarité entre espèces différentes.

Dieu dit dans le Coran :

« Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soient [et vivent] comme vous ; en communauté … » (6,38).

Intérêt de la solidarité :

Obtenir l’agrément de Dieu.

Atténuer la souffrance des individus.

Rendre plus facile la résistance aux difficultés de la vie.

Renforcer les liens fraternels.

Développer la conscience collective.

Humaniser et moraliser la société.

Dieu dit dans le Coran : « Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres … » (4,2).

« Par le Temps, certes l’homme est perdition, sauf ceux qui croient, accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. » (103,2-3).

-

L’obligation d’être solidaire :

Dieu dit dans le Coran :

« soyez bons à l’égard de vos parents, de vos proches, des orphelins et des pauvres … » (2/83).

« Vous n'atteindriez la piété [complète] jusqu’à ce que vous dépensiez de ce que vous chérissez … » (3,92).

Le Messager a dit :

« … et vous ne croirez [vraiment] que lorsque vous vous aimerez [les uns les autres]. »

« Le croyant est pour le croyant tel un édifice dont les briques se soutiennent les unes les autres [et pour accompagner ses propos par un geste il croisa ses doigts]. »

« L’exemple des croyants dans leur amour, leur miséricorde, et leur compassion mutuels est semblable au corps [humain] : si un des organes [souffre et] se plaint [d'un mal], le corps entier réagit par l'insomnie et la fièvre. »

« La ‘‘Main’’ de Dieu [veille toujours] sur le groupe [d’individus]. »

-

« … et quiconque satisfait le besoin de son frère, Dieu satisfera [alors] son besoin le Jour du Jugement Dernier. »

« … quiconque fait en sorte qu’un malheur [ou un chagrin] d’un musulman se dissipe, Dieu fera en sorte que son malheur [ou son chagrin] se dissipe le Jour du Jugement. »

« … quiconque dissimule [ou cache un défaut] d’un musulman, Dieu dissimulera [ou cachera son défaut] le Jour du Jugement Dernier. »

« ‘‘Par Allah ! N’est pas croyant, Par Allah ! N’est pas croyant, Par Allah ! N’est pas croyant’’. Ses compagnons lui demandèrent : ‘‘Qui donc, ô Messager de Dieu, n’est pas croyant ?’’ Il répondit : ‘‘Celui qui s’endort le ventre plein, alors que son voisin a faim’’. »

-

Les formes de solidarité :

Solidarité morale.

Solidarité matérielle.

Les catégories nécessiteuses :

Les proches parents [dans le besoin].

Le nécessiteux ou le pauvre en général.

L'orphelin.

Le captif [ou le prisonnier].

Le voyageur.

L'endetté pour une cause juste [et qui n'arrive pas à s'acquitter].

Dieu dit : « … Agissez avec bonté envers vos parents, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas, en vérité, le présomptueux, l'arrogant. » (4,36)

« … soyez bons à l’égard de vos parents, de vos proches, des orphelins et des pauvres … » (2/83).

Conclusion :

La solidarité est une démarche humaniste qui fait prendre conscience que tous les hommes appartiennent à la même communauté d'intérêt.

La solidarité humaine est un lien fraternel et une valeur sociale importante qui unissent le destin de tous les hommes les uns aux autres.

La solidarité doit être différenciée de l’altruisme qui consiste à faire choisir l’autre en priorité.

La solidarité doit être différenciée de la coopération où chacun travaille avec un esprit d’équipe pour l'intérêt général.

Le secret de la solidarité des croyants réside dans :

Leur amour puissant envers Allah

La sincérité de leurs actions.

Leur prise de conscience [du fait que le malheur peut se généraliser.

Leur foi profonde.

Leur détermination ainsi que leur persévérance.

Page facebook

Album Photos