Islam : L'envie

Au nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Que la paix soit sur vous

Introduction.

L’envie est un phénomène très répandu dans la société. L’envie est ce qu’on appelle dans le jargon médical un syndrome [ensemble de maladies] qui associe en général une triade redoutable et néfaste pour l’être humain et la société : l’envie, la jalousie et la calomnie.

Dieu dit : « Envient-ils aux gens ce que Dieu leur a accordé par Sa grâce ? Or, Nous avons accordé à la famille d'Abraham le Livre et la Sagesse ; et Nous leur avons donné un immense royaume » (4, 54).

L’islam qui considère ce mal comme un crime, met en garde contre ce virus qui s’attaque aux esprits et qui corrompt les cœurs, certains n’hésitent pas à parler du sida des esprits !

Dieu dit : « Dis : “Je cherche protection auprès du Seigneur de l'aube naissante, contre le mal des êtres qu'Il a créés, contre le mal de l'obscurité quand elle s'approfondit, contre le mal de celles [les sorcières] qui soufflent sur les nœuds, et contre le mal de l'envieux quand il envie ” » (113, 1-5). 

 

Historique.

Premier exemple. 

- Lieu du péché : paradis.

- L’envié : Adam.

- Le bien envié : l’honneur fait par Dieu à Adam [maitrise du savoir, prosternation des Anges à son égard et une vie éternelle au sein du paradis.

- L’envieur : Satan.

- Le complot : faire sortir Adam du paradis.

Dieu dit dans le Coran : « Et Il apprit à Adam les noms [de toutes les choses] … Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l'exception de Satan qui refusa, s'enorgueillit et fut parmi les infidèles. Nous dîmes : “ô Adam, habite le paradis en compagnie de ton épouse, mangez de ce que vous voulez et n'approchez pas cet arbre vous seriez alors du nombre des injustes”. Satan les trompa, il fut la cause de leur exclusion, Nous [leur] dîmes [alors] : “Descendez [du Paradis, vous serez] les uns ennemis des autres. Vous aurez sur terre un refuge et une jouissance pour un temps déterminé » (2, 31-36).

Second exemple. 

- Lieu du péché : terre

- L’envié : Habil [Abel].

- Le bien envié : l’honneur accordé par Dieu à Habil [en acceptant son offrande et en lui accordant la main de l’élue].

- L’envieur : Qabil [Cain].

- L’objectif : empêcher Habil d’épouser la femme désignée.

Dieu dit dans le Coran : « Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. Les deux offrirent des sacrifices ; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut pas. Ce dernier dit : "Je te tuerai sûrement." -"Dieu n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux. Si tu tends vers moi ta main pour me tuer, moi, je ne tendrai pas vers toi ma main pour te tuer, car je crains Dieu, le Seigneur de l'Univers. Je veux que tu partes avec le péché de m'avoir tué et avec ton propre péché. Alors tu seras du nombre des gens de l'Enfer. Telle est la récompense des injustes." Son esprit l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants » (5, 27-30).

Troisième exemple. 

- Lieu du péché : terre.

- L’envié : Joseph.

- Le bien envié : beauté et amour du père.

- L’envieur : les frères de Joseph

- Le complot : séparer Joseph de son père.

Dieu dit dans le Coran : « Quand Joseph dit à son père : "Ô mon père, j'ai vu [en songe], onze astres ainsi que le soleil et la lune ; je les ai vus prosternés devant moi”. "Ô mon fils, dit-il, ne raconte pas ta vision à tes frères car ils monteraient un complot contre toi; le Diable est certainement pour l'homme un ennemi déclaré. Ainsi ton Seigneur te choisira et t'enseignera l'interprétation des rêves, et Il parachevera Son bienfait sur toi et sur la famille de Jacob, tout comme Il l'a parfait auparavant sur tes deux ancêtres, Abraham et Isaac car ton Seigneur est Omniscient et Sage” … Quand ceux-ci dirent : “Joseph et son frère sont plus aimés de notre père que nous, alors que nous sommes un groupe bien fort. Notre père est vraiment dans un tort évident. Tuez Joseph ou bien éloignez-le dans n'importe quel pays, afin que le visage de votre père se tourne exclusivement vers nous, et que vous soyez après cela des gens de bien” » (12, 4-10). 

Quatrième exemple. 

- Lieu du péché : Médine.

- L’envié : le Messager Muhammad (psl) et les musulmans.

- Le bien envié : honneur accordé par Allah à Muhammad [et aux arabes] en le choisissant comme dernier prophète.

- L’envieur : les juifs [qui attendaient à ce que cet honneur leur revienne].

- L’objectif : empêcher Muhammad (psl) d’accomplir sa mission et rendre incrédules les croyants.

Dieu dit dans le Coran : « Nombreux [sont] les gens du Livre [qui] aimeraient par envie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. Et après que la vérité s'est manifestée à eux ? Pardonnez et oubliez jusqu'à ce qu'Allah fasse venir Son commandement. Allah est très certainement Omnipotent ! » (2, 109). 

Définition.

L’envie [le hassad] est un sentiment d’envie que peut avoir une personne envers son prochain au point de lui souhaiter la perte d’un bien [moral ou matériel].

L’envieur pense toujours au meilleur moyen de mettre fin au bonheur, aux richesses de son prochain. Il ne cesse de comploter contre ceux qu’il envie, il ressent en permanence un sentiment de jalousie à leur égard.

Causes.

- Une mauvaise éducation.

- Une enfance douloureuse.

- Une mauvaise intégration sociale.

- Un profil psychologique particulier.

- Une absence de confiance en soi.

- Des échecs répétés. 

Profil psychologique.

- Incrédulité.

- Hypocrisie.

- Une foi faible.

Conséquences.

L’islam condamne ce genre de comportement car il possède des conséquences terribles et néfastes portant préjudice à la société. L’envieur peut passer à l’acte [celui d’éliminer physiquement l’envié]. Toute fois ce lui qui souffre de ce mal en premier et en dernier et l’envieur lui-même.

Les conséquences sur l’envieur : 

- La colère de Dieu.

- Le châtiment de Dieu, le Messager Muhammad (psl) a dit : « [faites] attention à l’envie, car l’envie brûle [annule] les rétributions comme le feu consume le bois ! » Abu Daoud, Ibn Majah.

- L’absence de réussite.

- Un chagrin permanent.

- Un malheur sans rétribution.

- La perte des relations avec autrui.

- Un isolement et une solitude.

- Une conscience troublée avec des remords.

- Une fatigue chronique ainsi qu’une nervosité permanente.

- La perte des rétributions et des récompenses [obtenues par les diverses adorations].

Les conséquences sur l’envié :

- Une méfiance à l’égard des autres.

- Une vie dans la peur et la crainte.

Les conséquences sur la société :

- Haine.

- Méfiance.

- Inimitié.

Comment guérir de ce mal ?

- Prendre conscience de ce mal qui ronge les cœurs.

- Avoir la volonté de changer.

- Invoquer Allah pour Son aide.

- Savoir que les ‘‘clefs’’ de la richesse sont aux mains de Dieu.

- Savoir accepter son état en attendant que les choses s’améliorent.

- Prendre l’habitude de réciter l’invocation dite ‘‘de protection’’ lorsqu’on voit quelque chose qui plait, « au nom d’Allah, qu’Allah te protège ».

- Multiplier les pratiques religieuses.

- Prendre l’habitude de féliciter les autres à l’occasion et dire simplement « je suis content pour toi ». 

Comment se protéger de ce mal ?

- Essayer de ne pas se faire d’ennemis.

- Ne pas faire confiance à un envieur [en lui dévoilant par exemple tous ses biens].

- Réciter des invocations particulières notamment celle dite ‘‘de protection’’ lorsqu’on a peur : « il n’y a de force et de pouvoir que par [la Volonté] Dieu ! » ou « ô Dieu, je me réfugie auprès de Toi contre tout diable et vermine [ou individu vil] et contre tout [mauvais] œil réprobateur ».

- Réciter régulièrement le Coran [sourates la fatiha, la baqara ainsi que les trois dernières sourates du Coran].

Ordonnance pratique.

1/ Se rappeler des devoirs fraternels : 

- Se rappeler que les être humains sont des frères [humainement ou religieusement].

- Savoir répandre le salam ou le salut gage de paix.

- Apprendre à se protéger contre la haine ou la rancœur.

- Avoir de l’empathie pour autrui.

- Savoir que ce mal [l’envie] peut se retourner contre soi.

- Avoir une satisfaction morale à la vue des biens moraux ou matériels.

- S’habituer à demander à Dieu de Ses bienfaits.

- Avoir un cœur humble et une langue évocatrice.

2/ Fortifier sa foi : 

- Prier et invoquer Dieu sans cesse.

- Etre patient et résistant face aux épreuves.

- Craindre le châtiment de Dieu.

- Avoir la satisfaction ou la sobriété du don Divin [ridha].

- Accepter humblement son sort et travailler pour des jours meilleurs.

3/ Se rappeler des conséquences : 

- Effet boomerang, le mal se retournera contre soi même tôt ou tard.

- Châtiment et punition de Dieu, « [faites] attention à l’envie, car l’envie brûle [et annule] les rétributions [acquises par l’accomplissement des obligations religieuses] comme le feu consume le bois ! » Hadith.

- Isolement et solitude, conséquences de la perte des relations avec les autres.

 

Tableau récapitulatif.

Lieu du péché

L’envié

Le bien envié

L’envieur

L’objectif

Paradis

Adam

Maitrise du savoir, prosternation des Anges à son égard et une vie éternelle au sein du paradis

Satan

Faire sortir Adam du paradis

Terre

Habil

Acceptation de son offrande par Dieu et agrément afin d’épouser l’élue

Qabil

Empêcher Abel d’épouser la femme désignée

Terre

Joseph

Beauté don Divin et amour du père

Ses frères

Séparer Joseph de son père

Terre

Muhammad

Elu par Dieu comme dernier Messager pour l’humanité

Les juifs

Empêcher Muhammad d’accomplir sa mission

Page facebook

Album Photos